Partagez
Aller en bas
avatar
Polack
Admin et Tueur de Sorcière
Admin et Tueur de Sorcière
Date d'inscription : 24/02/2008
Age : 31

Résumés des parties

le Dim 16 Mai - 12:43
Extrait du journal de Drong Crong :

"Cette histoire commence au clan de Karakdrin. Moi Drong Crong, j'ai été rejeté par les miens dès ma plus tendre enfance, à cause d'une vielle superstition... en effet, mes yeux étaient d'une couleur différente, et cette particularité annonçait un malheur prochain... Mon frère en était sauf, je l'ai détesté pour cela...

Pendant quelques temps, ma mère a obtenu de m'élever, mais le jour de mes six ans, après m'avoir bandé les yeux, on m'a emmené de force sur le dos d'une mule. Je me suis réveillé dans une forêt, abandonné par les miens.

J'ai été recueilli et élevé par des forestiers, ils m'ont appris le braconnage et le travail du bois. J'y ai travaillé dur mais ma pugnacité m'a permis de me faire une place. J'ai vécu heureux, élevé par une vielle femme qui avait dû avoir des enfants, mais dont personne ne parlait jamais et qui ne lui ont jamais rendu visite.

A mes 20 ans, après le décès de cette femme, j'ai compris qu'il était temps pour moi de partir. Je n'était pas fait pour vivre cette vie misérable dans les bois. J'ai pris quelques affaires et je suis parti pour un village proche, j'avais entendu dire que l'on recherchait des mercenaires pour une affaire de brigandage - une affaire facile me suis-je dit.

Arrivé dans ce village bien protégé, par une diligence, j'ai fait la connaissance d'une hobereau prétentieuse et d'un guerrier peu loquace mais ce sont de bons camarades.

Ensemble nous avons accepté de travailler pour un noble du coin et son valet. Des personnes peu dignes de confiance il me semble. Ils cherchaient la fille du noble, jolie brin de fille, enlevé ou tombé sous le charme d'un brigand paysan local. j'aurais préféré aller aider un noble nain dans un quête plus utile à mon peuple, mais l'affaire semblait moins urgente. Un autre groupe y avait été et s'était retrouvé pris en embuscade.

Durant une enquête qu'il serait trop longue à raconter, nous avons interrogé le seul rescapé du massacre, la rebouteuse locale les gardes et même le batelier qui nous a permis de franchir la rivière séparant les champs de la forêt infestée de brigands.

Dans un premier temps, nous nous méfiions du forgeron réputé du côté des brigands. Toutefois, après que le batelier nous l'ai évoqué, nous avons trouvé l'orphelin recueilli par le forgeron... Il était mort d'inquiétude après son protecteur, parti en forêt pour une raison inconnue.

Sur la piste du forgeron, nous avons vu un frêle esquif sur l'autre rive. Après un épisode digne des jeux olympiques de natation où notre compagnon peu loquace a failli mourir noyé (et a perdu 2 points de destin) nous avons traversé et découvert peu après le cadavre du forgeron, il avait été assassiné d'une dague cranté dans le dos... pas vraiment le travail de paysans en révolte...

Nous avons ramené l'orphelin (à nouveau orphelin) et le corps du forgeron au village pour éviter d'être pris en embuscade. Nous avons ensuite enquêté à nouveau en ville (surtout dans la boutique du forgeron désormais inoccupée). Nous avons trouvé la preuve qu'il travaillait bien pour les brigands (un carnet écrit dans la langue des voleurs) espérons qu'elle n'avait pas été mise là pour lui nuire.

Nous sommes ensuite reparti dès le matin même vers la forêt et notre destin... toutefois, des questions demeurent :

- la fille du noble enlevée est-elle volontaire ou captive ?
- qui a tué le forgeron ?
- le valet du noble est-il le chef des brigands ? parano, moi ?
avatar
Polack
Admin et Tueur de Sorcière
Admin et Tueur de Sorcière
Date d'inscription : 24/02/2008
Age : 31

Re: Résumés des parties

le Dim 16 Mai - 12:49
Extrait du journal de Riell'in Aude d'Argent :

16e Jour de l'Ere du Griffon :
Me voilà partie, errant de villages en villages, de forêts en forêts, de plaines en collines... Aucune trace de la moindre puanteur du Chaos. Je commence à regretter Laurelorn, mais à quoi bon, rien ne m'attends là bas, j'ai perdu ceux qui m'étaient chère il y a de cela 15 lunes. Je suis au bord d'un fleuve, allongée dans l'herbe fraîchement arrosé par la brume du matin, écoutant le ruissellement du cours d'eau, les oiseaux sifflotant. Tout à l'air si calme et pourtant si inquiétant. Des nuages bien bas se rapprochent. Des voiles à vrai dire. Un navire marchand, sentant le poisson à des lieux. Une odeur qui vient déranger mon repos. Et pourtant, une scène m'intrigue, ils accostent non loin, au beau milieu de nulle part. Etrange. Je ferai bien d'aller y jeter un oeil...



Pas des hommes du Chaos, mais des Hommes Bêtes, créatures mi hommes, mi bouc. Une bonne distraction ! Des marins pêcheurs étaient aux prises avec ces abominations de la Nature (que fait elle d'ailleurs face à cela...). Un seul survivant du navire. Un homme plutôt robuste, dont le nom à la prononciation difficile m'échappe encore. Et on dit que nos noms sont incompréhensible... Ces humains feraient mieux de s'écouter parler de temps en temps. Un groupe d'aventuriers nous prêta main forte durant ce combat. Aussi étrange que cela puisse être, un nain à l'aise dans la nature, une noble et un mercenaire. J'aurai tout vu aujourd'hui ! Cependant, leur compagnie m'est agréable. Le pêcheur les suit, j'en fit de même. Nous remontons le fleuve avec difficulté, certes, mais nous le remontons. Le nain m'a parlé d'une quête qu'on leur avait confié. J'en connais peu sur les raisons qui les motivent, mais elles me suffisent pour accepter leur invitation.

16e Lune de l'Ere du Griffon :

Une journée éprouvante ma foi... Ils sont exténués, et moi de même. Nous avons marchés toute la journée sur les traces d'un groupe de brigands, qui d'après les dires de mes compagnons, aurait enlevé la fille d'un noble. Tout est calme, tranquille. Le vent caresse la cime des arbres, quelques nuages cachent par moment la lumière de la lune. Je ne vais pas tarder à aller me reposer également, une rude journée nous attend.


17e Jour de l'Ere du Griffon :

Nous avons suivis une piste, nous menant droit vers les montagnes. Je sens le danger s'approcher, ou bien nous approchons du danger, je ne sais plus. Une odeur désagréable me remplit les narines, quelque chose d'anormal pour pouvoir surpasser l'odeur du poisson qui collait au vêtement de ce pêcheur. Une bonne douche lui ferait du bien... Notre ami nain s'aventure aux abords d'une caverne, l'odeur est vraiment pestilentielle...

Nous sommes arrivés trop tard... La troupe de brigands a été ravagé. Il ne reste plus rien, à part entrailles et viscères sur le sol... Qui ou quoi à bien pu faire une chose pareil. Tant de cruauté, est ce possible ? J'ai peine à y croire... Ils veulent s'aventurer dans des tunnels, et bien allons y, allons punir ces assassins !

Des Hommes Rats !! Créatures légendaires, mythique, mais pas réelle ! Et pourtant, je tiens à côté de moi une flèche qui en a transpercé un. Nous avons parcourus du chemin dans ces galeries souterraines, failli par maintes occasions perdre la vie, mais non en vain. Ces "Skavens" sont morts, gisent sur le sol, tandis que nous avons rebroussé chemin, en compagnie de Laurianne, la fille du noble. Elle est très étrange. Attaquée par je ne sais quelle maladie, inconnue de mon savoir. Je ne peux rien faire pour elle, autant que mes compagnons. La nuit va être longue, pour tout le monde...



17e Lune de l'Ere du Griffon :

J'entends ses complaintes, ses souffrances. Elle m'empêche de trouver le sommeil, mais je ne peux lui en vouloir. Un Mal sommeille en elle, et je ne peux rien faire. Il nous faut faire vite. Point de repos, il faut partir...


18e Lune de l'Ere du Griffon :


Nous sommes arrivés à la Cité, elle est entre de bonnes mains, l'Apothicaire devrait pouvoir la soigner accompagné d'un médecin. Nous allons nous rendre chez son père, afin de l'avertir du retour de sa fille, malgré son état précaire...

Notre ami pêcheur a été attaqué par encore une de ces créatures maléfiques, un Skaven ! Ils rôdent dans la Cité, plus rien n'est sûre. Je dois rester vigilante, je reprendrai ma plume demain matin.



19e Jour de l'Ere du Griffon :


Le malheur s'est abattu sur nous la nuit passée. La maison du noble a fait l'objet d'un assaut ! Une dizaine de skavens ont surgis des ruelles. Un combat sans pitié a fait rage dans les jardins de la demeure. Nous avons failli perdre 2 compagnons, et j'ai moi même été en mauvaise posture face à l'une de ces bêtes. Mais ce ne fut rien à côté de l'horreur dont nous avons été témoins à l'intérieur... Cette femme s'est transformé, au gré de sa volonté je pense, en une créature hideuse, munie de tentacules, d'un seul oeil frontal et d'une mâchoire protubérante en plein milieu du corps. Le valet et le noble ont été dévoré. Par miracle, nous avons pu la terrasser, mais j'ai encore du mal à croire ce qui s'est réellement passé ici. Ma seule satisfaction, avoir renvoyé ce monstre en enfer avec l'aide du nain et du mercenaire...


Dernière édition par Polack le Dim 16 Mai - 12:54, édité 1 fois
avatar
Polack
Admin et Tueur de Sorcière
Admin et Tueur de Sorcière
Date d'inscription : 24/02/2008
Age : 31

Re: Résumés des parties

le Dim 16 Mai - 12:51
Epilogue :

Alors que la créature disparaît de façon écoeurante, vous découvrez au fond de la pièce le corps sans vie de dasha l'apothicaire.
la gorge tranchée par une lame. a coté d'elle une table ou sont inscrit des symbole que riell'in reconnaît comme des symboles chaotiques. des reste de liens sont encore fixée a la table..
vous ne pouvez que pensez que la pauvre julianne a du souffrir mille mort...
mais vous restez pas longtemps car vous avez des compagnons en bien mauvais état..
lorsque vous descendez, vous voyez la garde qui vient d'entrer dans la propriété. ils voient les corps des hommes rats.
le chef de la garde vous interroge alors, tandis que ses soldats empilent les corps formant un bûcher au centre de la propriété.
il vous demande alors de le suivre tandis que le medecin s'occupe des deux blessés.
vous sortez donc de la propriété encadré par la milice sous les regards craintif des badauds qui s'amoncellent devant la propriété.
vous passez la nuit au poste de garde.
au petit matin le chef de la garde accompagné du bourgmestre, vous remercie pour votre action.
il vous remet donc une récompense de 50 pièces d'ors chacun, pour vos actions.
mais vous demande désormais de vaquer a leurs occupations en dehors des murs de cette ville.
cette même nuit vous apprenez qu'un incendie a eu lieu dans la maison de bela, et qu'il ne reste plus rien.
2 jours plus tard, vos deux blessés reviennent a peu près rétabli, et vous voila tous les 5 devant la porte principale devant les docks.
qu'elle va être votre destinée désormais.......
avatar
Polack
Admin et Tueur de Sorcière
Admin et Tueur de Sorcière
Date d'inscription : 24/02/2008
Age : 31

Re: Résumés des parties

le Dim 16 Mai - 12:53
Extrait du Journal de Riell'in Aude d'Argent :

20e Jour de l'Ere du Griffon :

Nous voilà donc "jetés" de la Cité, pour des raisons qui ne me vont guère. Annonciateurs de malheurs, si j'ai bien entendu les dires des passants. Je ne donne pas cher de leur peaux quand ces hommes rats reviendront se venger... Je m'apprête à faire mes bagages, jetant un dernier regard par la fenêtre de ma chambre. Les rues sont désertes, pas un bruit dans l'auberge. Les vapeurs de cuissons remontent jusqu'à l'étage, le cuisinier prépare le déjeuner. Il doit être pas loin de 12h. Arrivée au rez de chaussé, qui pour moi était vide de toute personne, j'aperçu une dizaine de personne, aux regards méprisant, voir menaçant pour certains. Je paye mon dû à l'aubergiste, il est temps de partir...

J'ai retrouvé mes compagnons de route à la sortie Nord. Deux de mes amis s'en vont voguer sur le fleuve, dans l'espoir de revendre les marchandises du pêcheur et de faire fortune. Espérons qu'ils arriveront à bon port. A peine sorti de la Cité que j'aperçois une troupe d'humains approché. Des gardes royaux. L'autre personne ne porte aucun vêtement distinct. Allons voir ce qui se passe.

Il s'avère que l'autre homme est un crieur venu quérir quelques aventuriers afin de servir le Prince Van Tarsick d'Aldorf. Une bonne somme est à la clé, et sachant que nous ne sommes plus les bienvenus dans cette ville, autant participer. Une foule de gens se précipite dans la tente ou les formulaires sont distribués. J'ai encore le temps d'écrire quelques lignes. Le soleil est à son apogé. En plus des rayons du soleil, la chaleur humaine qui se dégage de la Place Centrale rend l'air irrespirable. J'aurai dû enlever ma cape, il fait bien trop chaud. Mes amis se sont approchés de la file d'attente, je vais aller les rejoindre.

Finalement, j'ai bien fait de garder ma cape. Heureusement que notre amie Noble a fait attention à sa bourse et qu'elle m'en a averti. J'aurai pu perdre le peu d'argent qu'il me restait...

20e Nuit de l'Ere du Griffon :


Nous avons marché toute l'après midi, après avoir récupéré le formulaire qui d'ailleurs nous a valu la rencontre d'un noble fort désagréable, et nous voilà maintenant dans une auberge. Mes compagnons ont passé la soirée, seulement le nain d'ailleurs, à soudoyer deux cochers afin de gagner nos places dans le voyage pour Aldorf. Nous devons arriver dans les plus brefs délais, la concurrence est rude.

Ma chambre est petite, le confort peu présent mais suffisant pour des raisons de sécurité. Dormir dans la salle commune m'aurai beaucoup déplu. Des bruits sourds se font entendre dans la pièce à côté. Je ne sais pas ce qu'il s'y passe, et je n'ai pas envie de savoir. Le lit est vraiment de bonne fortune, avec pour ainsi dire pas de matelas. Et la couverture a une drôle d'odeur. Cependant, c'est toujours mieux que les écuries. Je vais tout de même finir par m'endormir, même si les ronflements et les jacassements d'humains bourrés sont dérangeants.

En y repensant, j'espère que nos deux cochers seront d'aplomb dès l'aube, car avec ce qu'ils ont bu...


21e Jour de l'Ere du Griffon :

Comme prévu, nos deux cochers ne sont pas là, du moins mentalement. Physiquement, ça peut aller, bien que l'un des deux soit en piteux état. Mais pour ce qui est de la discution, il ne faut pas leur parler trop vite. Ah ces humains, ils ne savent même pas boire... J'ai fais la connaissance de deux demoiselles, très charmantes, qui m'ont bien gentiment refoulé devant mes compagnons, démunis, ou bien agréablement surpris. Je commence à détester ce genre de population arrogant et méprisant. Mais elles ne paient rien pour attendre.

Ah, je l'avais presque oublié celui là. Un charlatan qui se dit joueur de cartes, plutôt de joueurs de passes-passes. J'ai perdu de l'argent bêtement en essayant d'en gagner à son dépit. Je ne referais plus la même erreur, c'est certain. Mais mes compagnons en ont fais les fraits également, je ne suis pas la seule sotte à m'être fait avoir.

Notre ami le Nain prend les commandes de la diligence, et nous voici en route pour Aldorf. La route est en piteux état, je ne vais pas pouvoir continuer à écrire. Je reprendrai la plume plus tard...


21e Nuit de l'Ere du Griffon :

Nous avons croisé sur la route une diligence qui ne nous était pas inconnu. Nous l'avions croisé juste avant notre arrivée dans la première Auberge Relais. Leur passage avait été plutôt mouvementé, un tir de tromblon accompagné d'une de mes flèches décochés qui avait fait mouche. J'ai d'ailleurs pu récupérer cette arme étrange crachant le plomb en blessant son propriétaire. Cela leur a été certainement regretable. Ils ont subis l'attaque de créatures mutantes, moitié zombie, moitié chaotique. Je ne saurai les décrire.

Nous avons été attaqués aussi par une de ces créatures. Un cocher fut tué dans l'affrontement. Alors que le reste de ces monstres hideux se nourrissait des corps mutilés et ravagés par leur griffes, nous les avons pris par surprise afin de les éliminer rapidement et d'éviter la confrontation au corps à corps. Malheureusement, notre ami Nain s'est pris un carreau dans le dos. Nous nous sommes retrouvés très rapidement submergés avec la Noble. Alors qu'une de mes flèches venait de transpercer le corps d'une créature, mes lames firent de même sur les deux autres qui s'étaient approchés de nous. La quatrième créature s'est enfui, nous laissant panser les blessures de notre ami avant qu'un médecin puisse le sauver.

Nous sommes à présent dans une petite auberge, au chaud, alors que la brume est tombé sur la région. Je vais aller me reposer, une rude journée nous attend demain. Nous avons pris beaucoup de retard. Il va nous falloir le rattraper...
avatar
Polack
Admin et Tueur de Sorcière
Admin et Tueur de Sorcière
Date d'inscription : 24/02/2008
Age : 31

Re: Résumés des parties

le Dim 30 Mai - 2:12
Extrait du récit de Riell'in Aude d'Argent

22e jour de l'Ere du Griffon :

Nous sommes enfin arrivés à Altdorf, je profite du fait que nous nous sommes ressourcé dans une auberge pour écrire quelques lignes de ma plume. L'ambiance y est joviale. Mais pas assez pour me remonter le moral. Nous sommes arrivés trop tard pour l'entrevue avec le Prince Van Tasnik. Il est déjà parti il y a quelques temps. Nous voici donc dans cette belle cité, capitale du Middenheim. Les rues y sont pleines de marchands, de passants ou encore de manants. Qu'allons nous faire maintenant que nous n'avons plus aucune raison d'être ici... Mes compagnons discutent sur ce sujet. Ah, j'allais oublié, nous avons retrouvé notre ami pêcheur accompagné de Bjorn et son jeune compagnon. Un petit homme, se faisant appelé Trompe-la-Mort, un bien étrange nom mais peu importe.

La porte vient de s'ouvrir, laissant place au silence dans la pièce et à une silhouette sur le pas de la porte. Un homme vêtu de noir, imposant son charisme, ou son passé certainement... Un voisin de table me dit qu'il vaut mieux ne pas le provoquer, auquel cas une bagarre générale prendrai vie dans la salle. Il me toise du regard, mais peu importe, je n'ai pas le moral à me battre. C'est au tour de deux nobles d'entrer dans l'auberge, lieu peu plaisant pour les gens de leur catégorie. Que viennent-ils faire ici, accompagnés de trois gardes, en étant déjà bien imbibés d'alcool ? Ils se dirigent à notre table...


22 nuit de l'Ere du Griffon :

Nous sommes dans la cabine de la péniche de notre ami pêcheur. Pourquoi ? Alors que nous avions payés notre chambre ainsi que le repas dans la taverne... La raison pourra vous paraître absurde, mais pour le moins cocace. J'ai quitté la plume auparavant au moment ou les nobles se dirigeaient vers moi. L'un d'eux, à la rancune dure comme le fer, me cracha son vin à la figure, me reprochant d'être Elfe. Ma colère et ma frustation n'étant pas encore retombé à ce moment, je n'ai pu retenir mon coup... J'ai finalement tapé un peu fort, laissant au noble le regret d'échapper quelques unes de ses dents sur le sol, ainsi que quelques gouttes de sang.

Cela dit, mon geste n'a pas plu à cet homme à l'allure et aux manières provocatrices. Il se précipita sur moi, me menaçant de sa dague et me demandant de m'asseoir et d'attendre les gardes, ou alors de croiser le fer. J'ai préféré choisir la seconde solution, pensant que mes deux compagnons de table allaient m'aider. La noble n'a pas eu le temps car au bout de quelques secondes, le corps de l'homme gisait sur le sol, dû à ma colère non apaisé malgré le plaisir que j'ai eu à allonger cet ingrat de noble...

Alors que la milice, prévenu par la troupe des deux nobles et des gardes, se précipitaient sur les lieux, nous avons pris la fuite vers les quais afin de quitter la cité au plus vite. Chose inquiétante, nous avons provoqué deux autres morts pendant notre fuite, inconsciemment. Soit quelqu'un nous protégeait, soit il préférait se garder la prime de notre capture... Finalement, nous avons perdu sa trace. Je ne préfère pas savoir ce qu'il nous voulait. Je vais me reposer un peu...


23 jour de l'Ere du Griffon :

Nous sommes passés prêt d'une cité dont le nom m'échappe. Nous sommes en direction de Bögenhafen, ville au Sud d'Altdorf, en navigant toujours sur le fleuve. Rien de particulier sauf le passage d'une petite patrouille de garde monté, nous souhaitant un bon voyage... Nous allons passer la nuit prêt d'un petit village, afin de se ressourcer. Je reprendrai mes écrits plus tard. Je vais prêter main forte à mes compagnons pour la conduite du navire.

24 jour de l'Ere du Griffon :

Nous avons subis l'assaut d'un groupe de brigands ou encore chasseurs de prime. J'ai pu mettre à mal deux ennemis sur les quatres qui étaient sur le bateau alors que notre amie noble se faisait mettre à mal contre un homme. J'ai essayé de le tuer d'une flèche, mais il m'a surpris de sa résistance. Menaçant Eleanor d'une dague logé prêt de sa gorge. Il a souhaité la kidnappé afin de prouver quelque chose à son supérieur... Je l'ai laissé partir en laissant Trompe-la-Mort le prendre en filature. Au bout de quelques minutes, il est revenu accompagné d'Eleanor, un soulagement. Cependant, notre kidnappeur s'est fait égorgé avant que nous puissions l'interroger sur ses motivations. Nous avons récupéré une lettre en sa possession, mais l'issue de ce message nous reste encore inconnu. Nous avons quelques pistes, mais très peu...

Nous sommes arrivés ensuite à Bögenhafen, afin de soigner Eleanor de ces blessures. Nous n'avons trouvé aucune preuve sur le document stipulant qu'une certaine Katia héritait de se défunt père, baron dans cette même cité. Ce document est fictif, mais pour quelles raisons ? Et pourquoi ce chasseur de primes, travaillant pour un certain "G.F" cherchait-il à faire venir Katia dans la région ? Qu'a-t-elle fait ? Que vaut-elle ? Est-elle rapproché de près ou de loin à ce Magister Impedimentoe...? Trop de questions restent encore sans réponse... Des hypothèses me viennent à l'esprit, mais seulement des hypothèses... Je verrai avec mes compagnons afin de voir ce qu'ils en pensent.


24e nuit de l'Ere du Griffon :

Nous avons accepté de donner notre aide à un exposant de créatures plus qu'étrange. En effet, un de ses monstres s'est échappé, un gobelin à 3 jambes, dans les égouts. Une bonne récompense à la clé, un peu d'action dans la nuit et le lendemain, nous pourrons retravailler sur ce mystère qui rôde au dessus de cette histoire...
Contenu sponsorisé

Re: Résumés des parties

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum